Discutons
telephone+22990411609

Comment faire pour traiter naturellement les mycoses à répétition?

 traiter naturellement les mycoses

Pour se débarrasser des mycoses et de leurs désagréments, les solutions naturelles s’avèrent efficaces. Huiles essentielles, détox.. Que faire pour traiter naturellement les mycoses à répétition? Découvrez dans la suite tout ce qu’il faut savoir sur les mycoses.

Les mycoses de quoi s’agit il?

Les mycoses vaginales font partie des infections très fréquentes chez les femmes. Habituellement les mycoses donnent des démangeaisons et des brûlures au niveau de la vulve et/ou de l’entrée du vagin. Elles sont souvent accompagnées par des pertes blanches, grumeleuses et épaisses à l’intérieur du vagin, qui peuvent faire penser à du lait caillé. Contrairement aux vaginoses, elles ne sentent pas mauvais. Mais ces deux pathologies aiment bien s’alterner… d’où parfois l’impression ne pas être guérit après une mycose vaginale, bien que les symptômes de brûlures aient disparu.

Quel est l’agent responsable de la mycose?

La mycose vaginale est liée à la prolifération du Candida, un champignon microscopique, naturellement présent dans le vagin, en petite quantité. A l’intérieur du vagin, cohabite une multitude de micro-organismes (bactéries et autres réjouissances), qui composent le microbiote vaginal, appelé aussi la flore vaginale. Ce microbiote, lorsqu’il reste équilibré, protège la femme des infections. A l’inverse, lorsque l’équilibre est rompu, les autres bactéries ou champignons entre autre, prennent le dessus. Dans le cas des mycoses vaginales, il s’agit du Candida. Toutefois il est possible de traiter naturellement les mycoses.

Comment traiter naturellement les mycoses?

Vous pouvez adopter des gestes simples et faciles pour traiter naturellement les mycoses. Tout d’abord il faut bien se sécher les parties génitales après une douche, avec une serviette propre. On va dire que c’est la base et c’est valable dans plein d’autres situations. Il est important également de laisser le vagin « respirer ». Autrement dit, éviter les sous-vêtements synthétiques, les strings, les pantalons serrés, les protèges slips, les tampons, les serviettes hygiéniques et les cups menstruelles. Il ne faut pas non plus altérer davantage le microbiote en surlavant le vagin (pas de nettoyage à l’intérieur !), en utilisant des parfums vaginaux ou des produits antiseptiques quotidiennement.  Les poils, au niveau du pubis, sont une barrière naturelle contre les germes. L’épilation intégrale expose à plus de risques infectieux.  Il est aussi pertinent d’utiliser des « savons sans savon » , moins irritants que les savons classiques.

Pour plus d’informations vous pouvez nous contacter via le bouton WhatsApp ci-dessous:

Abonnez-vous à notre Newsletter

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 9 février 2023

    […] Les mycoses vaginales sont une infection du vagin causée par la multiplication d’un champignon vaginal appelé candida. Le candida se développe naturellement dans le vagin où il vit paisiblement avec d’autres bactéries et champignons inoffensifs qui le gardent sous contrôle. Si un évènement vient rompre cet équilibre, le candida peut proliférer à l’excès et provoquer une infection. C’est en général juste avant le début des règles que le risque de mycose vaginale est le plus élevé. Ceci dit aussi, le risque de contracter une mycose vaginale est également plus élevé lorsqu’on commence à avoir des rapports sexuels réguliers. […]

  2. 6 avril 2023

    […] surélevés en forme de crêtes de coq, de couleur rosée ou grisâtre. Ils entraînent parfois des démangeaisons ou des saignements lors des rapports […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 3 =

A VOTRE ATTENTION
Si vous avez passé commande chez nous il y a plus de 3 mois et que vous n'avez pas été livré, veuillez nous contacter par WhatsApp sur le +22940132309 ou par email bossgaius@gmail.com

X
Not found
%d