Discutons
telephone+22951543276

Je n’ai plus l’endométriose grâce à ce remède de grand-mère

Plusieurs pathologies touchent la femme et surtout celle en âge de gestation lui causant de trouble pour sa fertilité. Notamment, l’endométriose en est une. Découvrez dans cet article le témoignage d’une femme guérit de cette pathologie. Suivez-nous dans : » Je n’ai plus l’endométriose grâce à ce remède de grand-mère  ».

L’endométriose : Que savoir ?

Je n'ai plus l'endométriose grâce à ce remède de grand-mère
Utérus touché d’endométriose

L’endométriose est une maladie gynécologique caractérisée par la présence en dehors de la cavité utérine de tissu semblable à la muqueuse utérine. C’est une anomalie qui engendre à son tour des lésions composées de cellules qui possèdent les mêmes caractéristiques que celles de la muqueuse utérine (l’endomètre) et se comportent comme elles sous l’influence des hormones ovariennes. Ceci, au cours de chaque cycle menstruel ultérieur.

Bien qu’elle soit la plupart du temps asymptomatique, elle est responsable de douleurs pelviennes invalidantes et aussi, dans certains cas, d’infertilité. Ces symptômes ont un impact majeur sur la qualité de vie des personnes atteintes avec un retentissement important sur leur vie personnelle et conjugale mais également professionnelle et sociale. Cliquez-ici pour en savoir plus

De principaux traitements médicaux présentent bien souvent des limites et laissent les patientes avec une douleur qu’elles finissent par considérer comme incurables. Mais, la phytothérapie a fait des exploits sur cette pathologie et aujourd’hui grâce au remède grand-mère-ci, l’endométriose est vaincue.

Lire aussi: Puissant traitement naturel adénomyose

Je n’ai plus l’endométriose grâce à ce remède de grand-mère

Il s’agit évidemment de la pharmacopée n 22 du centre de phytothérapie Afrikaherbs.

Madame VIGNON, après avoir faire le tour de plusieurs centres gynécologiques et hôpitaux, s’exprime en ces termes :  » Je n’ai plus l’endométriose grâce à ce remède de grand-mère  » 

<< En effet, je fermais à peine mes 14 ans quand j’ai eu mes premières règles. J’ai ressentis à l’époque des douleurs importantes. Ma mère tout comme mes copines ou ma gynécologue m’ont dit que c’était normal. Je vous avoue que chaque moment de mes menstruations m’était insupportable. J’étais en effet obligé de prendre des pilules (anti-douleurs) quand j’avais mes menstrues. Un soir après le service j’ai voulu en parler à une amie. Á la fin de mon récit, elle s’était effondrée et elle me dit doucement: << non! ce qui t’arrive n’est pas normal. Et si malgré les anti-douleurs que tu prends ça continue, c’est que tu as certainement une maladie. Va chez un autre gynécologue>>. C’était le chaos dans ma tête. Il fallait trouver une solution. C’est là que un soir en attente du sommeil sur mon lit, je me baladais sur internet. Subitement je suis tombé sur une annonce (Règles douloureuses et traitement naturel). Alors, j’ai automatiquement cliqué pour découvrir. C’est là, j’ai aperçu un bouton whatsapp. J’ai en même temps appuyé sur le bouton pour trouver une solution à mon problème. Ce soir là, le Docteur ZOUGNON m’a parlé pour la première fois. J’étais émus par ces explications. Il m’avait aussi demandé de refaire mon échographie. Ce que j’ai fais. Cinq jours plus tard, je l’ai recontacté pour l’informer du résultat. J’avais une endométriose de grade 3. Il m’a en même temps prescrit un traitement à suivre pendant 3 mois. C’était un remède à base de plantes contre l’endométriose. Ce que j’ai pris sans réfléchir. Figurez-vous, j’en avais besoin! Dieu merci, après ce traitement depuis plus de quatre ans je n’ai plus de douleurs. Mes règles sont devenues toutes douces, mes cycles réguliers et je n’ai plus besoin de prendre de médicaments à chaque menstruation aujourd’hui. C’est ainsi que grâce à ce remède grand-mère je n’ai plus d’endométriose.

Lire aussi : Ecorces de plantes naturelles pour soigner l’infertilité masculine

Abonnez-vous à notre Newsletter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

douze + 12 =

%d blogueurs aiment cette page :