telephone+22951543276

Je suis séropositif, voici les symptômes

Je suis séropositif, voici les symptômes. En l’absence de dépistage précoce et de mise en route du traitement, l’infection par le VIH évolue en plusieurs phases. La première phase n’entraîne aucun symptôme spécifique : c’est la phase de séropositivité VIH asymptomatique. Le diagnostic de la maladie est fait grâce à la sérologie du VIH. Découvrez dans ce contenu les différents symptômes du VIH suivant les différentes phases.

Voici le Jatropha la plante qui pourrait guérir du VIH-SIDA, cliquez ici pour en savoir plus ou visualisez cette vidéo complète

La primo-infection par le VIH

La primo-infection par le VIH

La phase de « primo-infection » correspond au premier contact avec le virus. Lorsqu’une personne est contaminée par le VIH, dans environ 50% des cas, des signes cliniques peuvent apparaître pendant le mois suivant la contamination. On évoque le plus souvent un syndrome pseudo-grippal :

  • une fièvre de plus de 38 °C ;
  • l’apparition de ganglions lymphatiques ;
  • une pharyngite ;
  • une éruption de plaques rouges sur le corps et le visage ;
  • des maux de tête, de ventre, des douleurs musculaires ;
  • une diarrhée, des vomissements.

Par ailleurs, ces symptômes ne sont pas spécifiques de l’infection par le VIH. Peu d’infections par le VIH sont d’ailleurs diagnostiquées à ce stade. Je suis séropositif, voici les symptômes.

Lire aussi : Comment traiter le VIH SIDA avec jatropha rouge ?

La phase chronique du VIH

Après la primo-infection, la personne porteuse du VIH ne ressent aucun symptôme alors que le virus continue de se développer dans son organisme. En effet, cette phase peut durer plusieurs années. Même si elle ne ressent aucun symptôme, la personne infectée peut toutefois transmettre le virus.

Par ailleurs, après la phase sans signe apparent, des symptômes témoignant de l’affaiblissement immunitaire apparaissent :

  • une fièvre modérée mais persistante ;
  • des sueurs nocturnes ;
  • une perte de poids ;
  • une augmentation de volume des ganglions ;
  • une diarrhée chronique ;
  • des ulcérations de la bouche ou des organes génitaux

Il peut y avoir également des infections de la peau dont la mycose cutanée, dermatite séborrhéique, condylomes, zona, etc.

Lire aussi : 2 nouveaux traitements pour personnes vivant avec le VIH en 2019

Le SIDA

En l’absence de traitement du VIH, le SIDA apparaît environ 10 ans après l’infection, mais ce délai varie fortement d’une personne à l’autre. À ce stade, des maladies graves dues à la baisse des défenses immunitaires apparaissent. Ce sont :

  • des infections opportunistes dues à des bactéries (tuberculose par ex.), des champignons (candidoses), des virus (infection à cytomégalovirus par ex.) ou des parasites (toxoplasmose par ex.) le plus souvent inoffensifs chez des personnes qui ont des défenses immunitaires normales ;
  • une perte de poids, chez 20% des personnes environ, pouvant évoluer vers un amaigrissement extrême (cachexie).

On peut également des cancers. C’est le cas par exemple du lymphome malin non hodgkinien et du sarcome de kaposi. Dans ce dernier cas, il s’agit d’une maladie caractérisée par son atteinte cutanée : présence de nodules (tuméfactions dures et arrondies sous la peau), de plaques violacées s’étendant sur le corps.

Lorsque vous ressentez l’un des symptômes abordés plus haut, n’hésitez pas à nous contacter. Vous trouverez dans notre boutique en ligne la pharmacopée N° 16 : Remède naturel contre le VIH SIDA. Il s’agit d’un traitement naturel amélioré et très efficace qui va rendre la charge virale indétectable et déclencher automatiquement le processus de séronégativité. Cliquez ci-dessous pour plus d’informations.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

×

Salut!

Cliquez pour discuter avec un phytothérapeute ou envoyez nous un mail ici contact@afrikaherbs.com

×