Discutons
telephone+22990411609

Traitement naturel de la synéchie utérine

Traitement naturel de la synéchie utérine. La synéchie est un accolement de 2 tissus (ou de 2 parties d’un organe) séparés en temps normal. La forme de synéchie la plus fréquente est celle de l’utérus et cet accolement peut être partiel ou total. La synéchie utérine ou le syndrome d’Asherman se caractérise par la formation d’adhérences intra-utérines et conduit à des fausses couches répétées et à une infertilité si elle n’est pas vite traitée. En général, ce syndrome fait suite à un curetage malmené. Toute intervention chirurgicale au niveau de l’utérus exige une attention particulière que ce soit pendant ou après l’acte.

Traitement naturel de la synéchie utérine

Dans la plupart des cas, on pense que la synéchie utérine se développe généralement quatre mois après le passage d’un couteau dans l’utérus. On pense également que l’une des raisons pour lesquelles cette condition devient courante est le recours systématique aux interventions intra-utérines. Par ailleurs, plusieurs études ont été menées afin de confirmer ou d’infirmer le lien direct entre les synéchies utérines et les chirurgies utérines.

Quels sont les symptômes de la synéchie utérine ?

Précisons avant tout que le syndrome d’Asherman est plus souvent une maladie asymptomatique et ne révèle à cet effet aucun symptôme. Les médecins ne peuvent ainsi remarquer sa présence que lors des examens échographiques de routine pendant la grossesse. Cependant, certains scientifiques pensent que la synéchie utérine peut engendrer plusieurs autres affections avec des signes et des symptômes associés. Comme symptômes, nous avons l’aménorrhée, l’absence ou la perte des menstruations ou en encore les menstruations rares.

Les synéchies utérines peuvent entrainer une infertilité. À un stade avancé, elles peuvent également provoquer un avortement récurrent du fœtus au cours des 3 ou 4 premières semaines de grossesse. Étant donné que les adhérences sont comme des cicatrices qui se forment dans la cavité de l’utérus, le tissu cicatriciel peut provoquer des douleurs pelviennes cycliques dues aux règles. Lorsque le sang menstruel n’est pas évacué de l’utérus, la femme peut ressentir des douleurs récurrentes.

Par ailleurs, le syndrome d’Asherman peut aussi se traduire par l’oligoménorrhée. De même, l’implantation de l’embryon dans l’utérus peut également être empêchée par la synéchie. Cette dernière est souvent à l’origine de fausse couche répétitive, car l’endomètre est anormal. Retenez tout aussi que cette affection peut se manifester par des pathologies du placenta.

Lire aussi : Comment soigner une synéchie utérine ?

Quelles sont les causes du syndrome d’Asherman ?

Soulignons que les synéchies utérines peuvent avoir plusieurs causes. Les experts estiment que la majorité des cas associés aux synéchies utérines proviennent de femmes ayant subi une intervention touchant l’utérus ou liée à la grossesse. Cela concerne également les femmes ayant subi une infection utérine ou de l’instrumentation avant la grossesse.

Tout type d’infection pouvant conduire à la formation d’adhérence utérine est directement associé aux synéchies utérines. L’une des principales causes des infections de l’utérus est généralement l’emploi régulier de dispositifs intra-utérins. Toutefois, l’ablation chirurgicale des myomes et des polypes peuvent conduire à la formation d’adhérences utérines.

En général, les synéchies ou adhérences utérines se produisent après un traumatisme de l’endomètre et sa cicatrisation. Rappelons que l’endomètre est la couche interne de l’utérus qui croit à chaque cycle menstruel pour couler par la menstruation. Voici quelques situations qui peuvent conduire à une synéchie utérine :

  • Ablation de fibromes ou polypes d’endomètre ;
  • Curetage à la suite d’une fausse couche ou d’un avortement ;
  • Impossibilité d’expulser le placenta après l’accouchement ;
  • Hémorragie post-partum ;
  • Césarienne ;
  • Myomectomie par hystéroscopie opératoire ;
  • Infection pelvienne sévère et tuberculose génitale ;
  • Mise en place d’in dispositif intra-utérin (DIU).

De façon générale, toutes les procédures qui requièrent une dilatation et un curetage sont les causes les plus fréquentes de la formation d’adhérences intra-utérines ou de syndrome d’Asherman. Il est également important de mentionner que le risque de développer une adhérence utérine augmente avec le nombre de curetages réalisé à une femme. Traitement naturel de la synéchie utérine.

Chez AMANSIBIO, vous trouverez plusieurs traitements naturels contre de différentes maladies. Nous avons également des recettes de plantes pour tomber enceintes. N’hésitez donc pas à contacter via WhatsApp.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 19 mai 2023

    […] propriétés thérapeutiques de certaines plantes naturelles ne finissent de surprendre. Même la science n’a pas encore finit de découvrir toutes les […]

  2. 7 juin 2023

    […] Les propriétés thérapeutiques de certaines plantes naturelles ne finissent de surprendre. Même la science n’a pas encore finit de découvrir toutes les propriétés thérapeutiques de certaines plantes. En effet en cas de synéchie utérine, AMANSIBIO vous propose le traitement naturel spécial synéchie utérine. Ce traitement est une poudre naturelle à base de plantes naturelles aux propriétés émollientes, purifiantes, antioxydantes et bien d’autres. Il traite puis guérit le patient de manière efficace et efficiente. Il va vous libérer sans aucune chirurgie et sans aucun effets secondaires. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − quatre =

A VOTRE ATTENTION
Si vous avez passé commande chez nous il y a plus de 3 mois et que vous n'avez pas été livré, veuillez nous contacter par WhatsApp sur le +22940132309 ou par email bossgaius@gmail.com

X
Not found
%d